Impression 3D d’un support de mousses et cachette pour crevettes juvéniles

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. 27 avril 2018

    […] à la dégradation du filament à imprimante 3D : humidité, température et UV. Dans le cadre du test de dispositif de concentration de crevettes,  je me suis posé la question de la dégradation et de la décomposition du […]

  2. 1 décembre 2018

    […] résultats de mon 1er test de dispositif de concentration  de crevettes, sont assez mitigés :les mailles du cylindres sont un peu trop grosses et du coup, la riccia a […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :